L’association NPFS

L’antenne française de l’association Nos Petits Frères et Soeurs a été créée en 1995 pour venir en aide directement aux orphelinats et aux centres de soins de l’association internationale NPHI , et plus particulièrement pour développer les programmes en Haïti.

NPFS en Haïti

Le “village” Ste Hélène est le premier orphelinat a avoir été ouvert par le père Wasson en Haïti, sous l’impulsion du père Richard Frechette. Il se trouve à Kenscoff, un endroit frais et luxuriant situé sur les hauteurs, à 40 km de Port-au-Prince, la capitale.

350 enfants orphelins ou abandonnés y vivent, répartis dans 22 maisons en fonction de leur âge. Ste Hélène comprend une école maternelle, une école allant de la primaire au collège, une chapelle et diverses autres installations (bureaux, service du parrainage, maison pour les volontaires…). Au sein de son école, l’orphelinat scolarise aussi des enfants dont les familles vivent à Kenscoff.

Il existe une maison pour les enfants handicapés baptisée “Kay Christine”. Ces enfants y reçoivent différentes formes de thérapie, comme la thérapie par l’art et par l’équitation. L’une des jeunes filles de Kay Christine, particulièrement habile et volontaire a participé à plusieurs reprises à des concours hippiques.

240 autres enfants vivent dans des familles ou dans des résidences pour étudiants, mais ils reçoivent notre aide par l’intermédiaire du programme appelé “St John Bosco”. Ce programme permet aux jeunes de s’insérer progressivement dans la société avant de trouver un emploi. Plusieurs maisons vont êtres construites à Tabarre pour reloger ceux dont les habitats ont été détruits après le séisme. À proximité seront également construits un collège et un lycée professionnel.

A Tabarre l’association a construit un hôpital moderne, l’hôpital pédiatrique de St Damien. Malgré plusieurs dommages dus au séisme, cet hôpital a pu rester ouvert et a fait office de centre de soins traumatiques et de centre de maternité.

L’entretien de ces bâtiments, la continuité de ces actions et certains projets concernant la rénovation de lieux, la distribution de linge, l’aide à l’éducation et la collecte de nourriture (un mois de provisions en cas de catastrophe) nécessitent une mobilisation toujours croissante.

Les actions conduites par NPFS sont quasi exclusivement financées par la générosité du public.

Afin de financer ses opérations de solidarité en Haïti, NPFS lance l’opération Haïti en chœur.

L’association NPFS

L’association Nos Petits Frères et Soeurs a été créée en France en 1995 pour venir en aide directement aux orphelinats et aux centres de soins de l’association internationale NPHI (Nuestros Pequeños Hermanos International), fondée en 1954 au Mexique.

NPHI est présente aujourd’hui dans 9 pays, en Amérique Latine, Haïti et République Dominicaine. Elle vient en aide chaque année à des dizaines de milliers d’enfants et d’adultes vivant dans la misère au sein de ses orphelinats et ses infrastructures médicales.

En Haïti, NPHI est connue sous le nom français « Nos Petits Frères et Soeurs », du fait de l’histoire commune de la France et d’Haïti. Elle a développé différents programmes d’aide à la population vivant dans la misère et en particulier aux enfants : hébergement, scolarisation, soins médicaux, aide alimentaire, distribution d’eau potable…

Ces programmes sont pilotés depuis 23 ans par Richard Frechette, prêtre et médecin et sont développés principalement dans les faubourgs de Port-au-Prince. Au total, plus de 80 000 enfants et adultes en bénéficient.
En 2010, l’association en France a reçu le Label IDEAS pour la qualité de la gouvernance, de la gestion financière et du suivi de l’efficacité des actions menées. Web Ideas : www.ideas.asso.fr

Le fondateur de NPFS

Le père William B. Wasson
En France, depuis 1995, Nos Petits Frères et Soeurs soutient l’oeuvre de NPHI, fondée par le père William Wasson au Mexique, en 1954.

Né le 21 décembre 1923 à Phoenix, Arizona, le père Wasson s’est toujours engagé auprès des plus démunis. Il reçoit sa maîtrise de droit et de sciences sociales à l’université de San Luis Rey, Santa Barbara, Californie. Il voyage ensuite au Mexique, où il est ordonné prêtre en 1953. On confie au Père Wasson une chapelle dans la zone du marché de Tepetates de Cuernavaca, où il institue presque immédiatement un service de garderie pour des enfants pauvres. Un an après, il sauve un garçon de la prison, qui avait volé le tronc de l’église « parce qu’il avait faim. » Le père obtient la garde du garçon et de huit autres. C’est ainsi que Nuestros Pequeños Hermanos (NPH) est né.
Le père Wasson a consacré les 50 dernières années de sa vie à servir en tant que père, soutien et professeur de dizaines de milliers d’enfants orphelins, abandonnés et pauvres. Il a reçu une reconnaissance internationale pour son travail au nom des enfants.
Le père Wasson est décédé le 16 août 2006. Le père Philippe C. Cleary, directeur de NPH International, a pris sa succession.




1